Home, ou est-ce bien raisonnable de chercher à organiser le chaos ? De Michaela Meschke et Françoise Roche

(crédit photo: Christophe Lavaud)

« La dynamique absurde et drôle de deux femmes. » Home est le fruit d’une collaboration entre Françoise Roche (metteur en scène, actrice et professeur de théâtre) et Michaela Meschke (chorégraphe, performeuse et professeur de danse). Au croisement du théâtre et du mouvement, Home met en scène un duo comique contrasté et efficace pour nous parler du corps féminin, de ses contraintes et de ses urgences face au temps qui passe et aux choses qui s’accumulent jusqu’au débordement.

Dans une maison invisible délimitée par des assiettes en plastique et une structure lumineuse suspendue, le spectateur est accueilli (pour un anniversaire, une fête, un dîner…) par deux femmes en robe léopard, tablier et bonnet noir à oreilles de chat, dans une ambiance plus cheap que chic. Lieu du refuge et de la sécurité où tout ce qui est nécessaire est présent, Home, comme la tasse à café qui s’écoule sur le sol, laisse aussi tout s’enfuir : comme une éponge que l’on presse, Home se vide lentement (de ses affaires, des parents qui meurent, des enfants qui partent…) allant jusqu’à s’assécher et à s’effriter. Dans Home, tout part en miettes et on n’y peut rien.

Sans filtre, on passe dans Home d’une idée à l’autre, d’une obsession à une autre, d’une contrainte à une difficulté à surmonter. Comme un déroulement de la vie en accéléré, les corps des comédiennes sautent de surprise en surprise et parfois tombent pour mieux se relever. Le gouffre n’est jamais loin, on tourne autour en regardant vers le fond sans pour autant perdre tout à fait l’équilibre.

 Avec Home se joue le petit drame que nous portons en nous-mêmes. Qu’allons-nous faire des cendres de nos parents qui veulent être mélangés ensemble alors que c’est interdit ? Qu’allons-nous faire de toutes ces tonnes de vêtements accumulées avec les années ? Ne rien jeter ou ne pas garder assez ? Les comédiennes expriment, dans une panique teintée d’humour, les petites et grandes angoisses qui parcourent notre vie. Home, par sa forme fragmentaire, effectue de courtes plongées dans l’intimité de chacun, et en ressort des pépites, souvent universelles, qui saisissent le public. Les comédiennes interpellent les spectateurs sur des questions qui leur semblent existentielles (« combien de fois tu mets un jeans avant de le laver ? ») : ensemble, on essaye de trouver des réponses, car c’est moins terrifiant que tout seul, sans doute. On se fait d’abord un mini-twist pour soi-même, puis une danse de la victoire à deux, et enfin on fait la fête en rejoignant les comédiennes sur le plateau.

Jeter tout. Même le café coule par terre. Faut-il finalement tout jeter, tout laisser derrière soi, pour se sentir enfin libre ? C’est peut-être aussi l’absurdité de la vie et ses interrogations qui nous sont mises en lumière ici : après tout, est-ce que l’on ne s’encombre pas trop, finalement, avec du rien ? Et puis un jour, on s’en fout, et ça va mieux.

Home de Michaela Meschke et Françoise Roche est un spectacle efficace, direct, où chaque parole, chaque geste est finement dosé pour ne montrer et ne dire que l’essentiel. Un spectacle joyeux, tendre et touchant à la fois. Un Home à visiter sans modération.

Oriane Maubert
Chorégraphie, mise en scène et interprétation : Michaela Meschke et Françoise Roche
Collaboration à la mise en scène : Madeleine Mainier
Scénographie : Fabrice Antore

Teaser du spectacle:

 https://vimeo.com/164570350

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s