Séminaire Doctorants Montpellier ED 58, séance 2

SEMINAIRE D2 de l’ED 58 « La crise du sujet souverain et la naissance de l’individu relationnel/en réseau » – Séance 2 du lundi 18 avril 2016 de 13 h 45 à 17 h

Eli Commins, auteur et metteur en scène « L’auteur en réseau » : disparition ou dissimulation de l’auteur comme sujet artistique souverain ? J’ai pu écrire sur les réseaux, à partir des réseaux, j’ai écrit en ligne, seul ou avec d’autres auteurs, qui, selon les situations, ont gardé leur identité ou au contraire ont cherché à la dissimuler. Pour autant, qui suis-je pour parler de ce qu’est un « auteur en réseau ? » L’expression m’intéresse surtout dans la mesure où elle signale un imaginaire particulier de l’auteur, qui est aussi un imaginaire du support de l’écriture et de nouvelles textualités. Comme auteur et metteur en scène, je suis bien sûr intéressé par les aspects théoriques de ces questions, mais je suis surtout amené à les explorer par rapport à des objectifs artistiques précis. De ce point de vue, les nouveaux récits de la figure de l’auteur, de sa manière d’écrire seul ou en groupe, offrent une piste de travail souvent fertile. Cet imaginaire trouve des échos non seulement du côté de notre nouvelle condition connectée, mais aussi, et peut-être surtout, dans des formes archaïques de mise en commun de l’écriture.

Claire Chatelet, Maître de conférence à l’Université Paul Valéry, membre du RIRRA 21 La création audiovisuelle collaborative sur le web : vers de nouvelles formes d’auctorialité A l’heure du web 2.0, des appareils connectés et autres outils et interfaces numériques, les publics se voient de plus en plus sollicités pour partager, produire des formes, des contenus (textuels, filmiques, sonores, photographiques) et participer à la construction de projets audiovisuels novateurs. Les réseaux sociaux, les plateformes de vidéos communautaires, les technologies dites « mobiles » jouent un rôle déterminant dans ces nouveaux modes de production et de réception de contenus qui tendent à estomper les frontières entre professionnels et amateurs, entre producteurs et consommateurs, entre émetteurs et récepteurs. Nous proposons dans cette communication d’explorer différentes modalités de créations audiovisuelles participatives et d’en examiner les enjeux esthétiques. Parce qu’elles reposent sur une dynamique de délégation du faire qui valorisent tout à la fois l’expression/la création individuelle et la construction collective, ces pratiques collaboratives renouvellent les processus traditionnels de la réalisation filmique et questionnent à nouveaux frais la notion d’auteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s